top of page
Stage Mondes oniriques _Le rêve__edited.

Du rêve

du 3 au 8 mai 2024

au Domaine du Taillé 
 

avec

Sandrine Chenivesse

psychanalyste en transgénérationnel

écrivaine

 

CONTACT & INSCRIPTION :

www.larbredenoue.com

larbredenoue@yahoo.fr

à l'écriture
intuitive auto-fictive

LA PROPOSITION

Comme dans le processus du développement photographique, le rêve est le révélateur du sens enfoui, insu, et indicible de notre histoire intime, dans le prisme d'une histoire familiale, et plus largement, collective. Il en présente des éléments clés dans un langage crypté et riche en créativité qui éclaire notre singularité.

 

Ce stage résidentiel propose une continuité d'ateliers progressifs à partir du dessin de l'arbre familial en résonance avec un "roman" familial. L'identification de secrets et d'énigmes transgénérationnels, l'exploration de lignes de force et de fragilités, ainsi que le recueil de rêves (entiers ou fragmentaires, vécus ou imaginés) seront autant d'indices qui serviront pour interroger notre rapport à une mémoire, à des souvenirs et à un questionnement de vie en lien avec une quête de sens et une conscience de l'advenir.

 

Le travail à partir du rêve s'appuiera sur des matériaux divers — mythologiques, ethnologiques, psychanalytiques, littéraires, picturaux... — pour nourrir un corpus constitué

de mots et d'images. Le recueil de rêves (personnels, imaginaires ou issus de documents), leur déconstruction, leur métamorphose en textes et en images, leur mise en espace avec le corps... dans des scénarios évolutifs, seront autant de pistes captivantes à explorer.

 

Abordé comme une source documentaire, le rêve restitue nos angoisses, nos questionnements, nos désirs occultés, ainsi que nos ressources insoupçonnées pour révéler un devenir. Par le biais d'une écriture intuitive auto-fictive, puisant dans le vocabulaire d'images oniriques, ces matériaux seront peu à peu travaillés de façon à aboutir à une fiction collective.

 

Une plongée dans l’écriture créative intuitive et auto-fictive se fera sous forme de courts

récits qui peuvent rester autonomes ou en devenir un seul, tissé à d'autres, au fur et à mesure, dans le groupe. Car c’est dans le tissage des mots, dans le tissu de l’écriture automatique que passe, portée par le langage, notre histoire oubliée, nos traditions cachées, cet ailleurs qui nous fait penser, et que souvent nous ignorons encore.

 

Des extraits de textes littéraires illustrant le thème nourriront l’expérience de l’écriture, abordée sous une forme automatique, de façon ludique, spontanée, mais aussi profonde.

 

Au final, une adaptation dramaturgique par le tissage de bribes de récits croisés, aboutira à une mise en voix et en geste dans l'espace, sorte de fiction collective.

 

Cette prise de recul dans le dialogue des altérités permettra de mieux entendre sa voix et d’ancrer dans le corps et dans la psyché des pistes d’inspiration, d’interprétation, d’orientation et de transformation.

L'APPROCHE

Soutenu par une finesse d'écoute et des échanges bienveillants autour de la parole intime, ce travail sera tout au long inspiré et nourri par des extraits de textes variés (littérature, théâtre, cinéma, chansons...), des documents sonores, picturaux, photographiques, des objets du quotidien. Les cartes du Tarot seront aussi utilisées comme support symbolique.

 

Mise à distance par le processus du récit et son tissage à d'autres fragments d'histoires dans le groupe, cette traversée des cohérences souterraines qui sous-tendent toute histoire de vie viendra révéler ce que nous vivons au présent, socialement et intimement, notre positionnement dans le monde et notre rapport au désir profond qui nous anime ou que nous n'osons pas accueillir, notre appel à une transformation.

 

« Sous chaque maladie (ou blocage) se trouve l’interdiction de faire quelque chose que nous désirons ou l’ordre de faire quelque chose que nous ne désirons pas. Toute guérison exigea désobéissance à cet interdit ou à cet ordre », écrit Alejandro Jorodowsky.

 

En ce sens, le travail du rêve allié à l'écriture créative intuitive, révélés par une forme dramaturgique où l'espace, le mouvement et le son deviennent des partenaires, constitue un "rituel" libérateur.

La pratique de "l'écriture créative intuitive" et la mise en forme dans l'espace n'exige aucune connaissance particulière, ni aucune pratique de l'écriture ou du théâtre.

Au sein d’un groupe de 12 participants maximum, chacun évoluera à partir de son questionnement personnel dans un processus réflexif et créatif intime et en partage avec le groupe.

 

À l’issue de ce travail, les participants auront déployé leur arbre familial et élaboré à partir d'un recueil de rêves un récit reflétant « l’énigme fondamentale » et les "cohérences souterraines" qui ont construit leur histoire et formé leur destin. Ces récits tendront ensuite à se sublimer dans une forme dramaturgique à plusieurs voix.

 

Divers supports sont utilisés : la parole, l’écoute sensible, le tracé de l’arbre, des extraits d’œuvres littéraires, filmiques, sonores, picturales... , l’écriture créative intuitive et auto-fictive, les rêves, les photos de famille, les cartes du Tarot, les pratiques rituelles en extérieur...

LES MODALITÉS

INSCRIPTION AU STAGE

Le stage dure 5 jours.

Il commencera le vendredi 3 mai à 18h00 avec une réunion introductive (arrivée au Domaine du Taillé à partir de 16h pour les hébergements) et se terminera le mercredi 8 mai à 18h.

 

Le prix du stage est de 490€.

Lors de l’inscription, un chèque d'arrhes de 190€ est demandé, ainsi qu’un second

chèque de 300€ (ce dernier sera encaissé la semaine précédant le stage, un paiement en 2 chèques est possible si besoin / 2 x 150€).

 

Un entretien (au cabinet à Uzès, en visio ou par téléphone) est proposé préalablement à l'inscription.

 

Inscription auprès de Sandrine Chenivesse

06 12 99 84 77

larbredenoue@yahoo.com

www.larbredenoue.com

LE LIEU

Le domaine du taillé - Villa Alto

En Ardèche méridionale, sur les bases d’un ancien corps de ferme et sous l’impulsion de Annie et Philippe d’Aulan, le Taillé accueille en 1970 le premier monastère zen en Europe et devient précurseur dans l’enseignement de la philosophie zen Rinzaï et du tir à l’arc Kyudo par de grands maîtres japonais.

 

À partir de 1993, l’architecture du centre se développe pour recevoir et favoriser des activités d’intériorisation et de ressourcement à travers les enseignements et pratiques traditionnels. Sur ce domaine de 300 hectares de forêt, construit sur les hauteurs d’une vallée luxuriante, règne une éthique soucieuse du respect de l’environnement et du corps, de l’harmonie visuelle, et de la qualité d’un accueil fidèle à la tradition zen

https://www.domainedutaille.com/historique-et-philosophie-2/

 

Au cœur du domaine, la villa Alto domine le parc et offre une vue panoramique sur l'horizon cévenol. De forme octogonale, ce joyau architectural inédit évoque un vaisseau spatial. Construit dans une vision bioclimatique, il célèbre la nature et la lumière grâce à ses nombreuses baies.

 

Un abri idéal pour favoriser un cheminement intérieur et des pratiques de ressourcement

https://www.domainedutaille.com/sejours-libres/villa-alto/

HÉBERGEMENT EN PENSION COMPLÈTE :

Le tarif du stage ne comprend pas l’hébergement en pension complète.

Le choix et la réservation des logements se fait directement auprès du

domaine du Taillé sur leur site :

(https://www.domainedutaille.com/formations-et-stages/recherche/)

MON PARCOURS

Anthropologue des religions (PhD), ethnologue et sinologue de formation initiale, j’ai développé une approche nourrie de 35 années d’expériences, de recherches et de réflexion centrées sur l’exploration de l’âme humaine, et sur l’Être, son organisation psychique et sociale, sa dimension spirituelle et son engagement dans le monde.

 

Cette approche est approfondie par une pratique artistique continue (écriture, danse, musique, théâtre, clown) qui m’a ouvert une voie de connexion sensible au Soi profond et aux chemins de la métamorphose.

 

À partir de 1990, je vis au Sichuan (centre de la Chine) dans le cadre d'un doctorat sur un culte taoïste et chamanique lié aux malmorts et aux transmissions transgénérationnelles. Je séjourne ensuite dans deux monastères taoïstes. Puis je m'installe à Pékin, poursuivant mes recherches sur d'autres cultes. Je dispense parallèlement un enseignement universitaire en France (Sciences-Po Paris, IEP Aix, Paris 8) sur la pensée et la culture chinoises, complétés de publications académiques.

 

De retour définitif en France en 2008, je deviens en parallèle psychosociologue clinicienne (Master 2 Pro) et me forme en recherche biographique et clinique narrative. J’accompagne en hôpital pénitentiaire (UHSI) la construction du lien soignants/surveillants pour favoriser des soins de qualité aux personnes détenues. J’interviens en supervision auprès d’éducateurs spécialisés travaillant avec des jeunes, délinquants ou souffrant de troubles psychiques.

 

Puis je développe une activité de conseil dans les organisations où j’accompagne — par le biais de "détours" inspirés d'un art — le team-building, l'innovation managériale, le co-développement, le déploiement des qualités imaginatives et créatrices, en situation de transition face au changement.

 

Formée très tôt à la psychanalyse et à la psychogénéalogie, après une analyse didactique, je crée le cabinet L'Arbre dénoué en 2012, une consultation de psychanalyse transgénérationnelle (Paris, Saint- Rémy de Provence, Marseille). Depuis 2021, les consultations sont regroupées à Uzès (distanciel et présentiel). J'anime parallèlement des stages résidentiels, des cycles d'ateliers en groupe continu, et donne des conférences.

 

J’intègre dans ma pratique des éléments tels que l'écriture, la musique, la photographie, le clown, le théâtre, et le tarot de Marseille, sans oublier l’enseignement du Dao, comme modes d’appréhension holistiques du monde et outils thérapeutiques.

En octobre 2024 est prévue la publication de mon livre La forteresse des âmes mortes aux éditions Actes Sud, le récit d'un voyage intérieur au Sichuan (Chine) de 1990 à 1994. 

bottom of page